On ne le dira jamais assez : les modes se suivent et se ressemblent. La collection Rihanna for River Island ne fait pas exception à la règle. L’association entre la diva et l’enseigne anglaise aurait pu booster les ventes de cette dernière, bien que déjà très populaire auprès des jeunes pour ses articles très hype à prix raisonnables. Mais c’était sans compter sur les nombreuses critiques négatives qui ont déferlé, après le défilé de la Fashion Week, le 16 février dernier. Décryptage d’une lambda titillée par la mode.

Rihanna for River IslandCe soir là, quand je suis tombée sur les premières images du défilé de LA collection de Rihanna je me suis dit “chouette” : j’étais habituée à trouver chez River Island des looks toujours plus piquants, intéressants, originaux. Et plus les mannequins défilaient plus je me disais… que cette collection serait importable. Oui, oui, je sais, c’est un peu radical comme avis. Et j’ai conscience que les défilés de mode ce n’est pas comme dans la vie. Je veux bien croire que ce bandeau ferait fureur sous un chemisier légèrement transparent ou avec une jupe taille haute, mais je pense quand même que pas mal de pièces seront difficiles à porter.

 

 

Tenues sportswear, nineties et colorées sont au rendez-vous. Sur le papier ça donne envie en pleine tendance du jogging revisité et à l’avènement du fluo. Mais je ne saurais vous décrire ma perplexité, à la vue de tant de noeuds, de noeuds et… de noeuds. En été sur un T-shirt trop long ou en randonnée quand ton K-way te tient trop chaud, OK. Mais là, je désapprouve. Sa couleur ? 5293021Le jaune, fluo. Quoi de mieux qu’une couleur flashy sur une peau dorée par le soleil en plein mois d’août me direz-vous ! Pas grand chose, c’est vrai, mais il faudra donc attendre l’été pour porter ses tops ( et ). Eh oui, le jaune ne sied pas à tous les teints. Bien que la collection laisse plus de place à la vulgarité qu’à la féminité, Riri mise tout de même sur une série de robes et de jupes dans des tons sobres, mais là encore il ne faudra pas avoir froid aux yeux (ou plutôt aux jambes et dans le dos). Enfin, comme je vous le disais, sa collection axée 90’s s’illustre particulièrement à travers des tops coupe masculine et cols-presque-roulés (vous savez, comme ceux que porte votre maman  sur ses photos de jeunesse). Mes bien chères soeurs, je suis une fan des fringues has-been mais je vous assure qu’il n’y a rien de plus difficile à combiner. Bref, dans l’ensemble : des coupes et des matières pas faciles à  assortir et assumer et qu’on aurait pu voir portées par les Spice Girls.

 [Le défilé c’est par ici.]

Les deux mots qui selon moi résument la collection : audacieux mais banal. Il est vrai qu’elle ne passe pas inaperçue, et il faudra un sens du style aiguisé à celles qui tenteront de porter les tenues de la chanteuse, mais je ne pourrais me résoudre à penser que Rihanna for River Island ait apporté un vent de fraîcheur dans le monde de la mode. En tout cas, une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est d’avoir créé une collection qui lui ressemble car j’imagine tout à fait la Barbadienne en short à rayures et débardeur en résille. Mais please Riri-reine-de-la-provoc’, la prochaine fois que tu te lances dans un projet comme ça, pense aux fans qui n’ont pas le même culot que toi !