La côté d’Azur, Nice , la place Massena, un thermomètre qui affiche 28 degré à l’ombre … il ne manque plus que les cigales pour vous sentir en vacances.

 

Si vous n’êtes pas parvenus à les entendre hier soir la raison est simple : la musique du NJF avait envahi vos oreilles.Mis en place en 1948, le NJF ne cesse d’accueillir les plus grands artistes jazzy, des plus puristes au plus modernes. La soirée de ce mercredi 10 Juillet a battu des Records d’entrées avec plus de 9000 places vendues.

La particularité de ce festival demeure en son hétérogénéité. Pendant que Gérald Clayton excellait du côté de la scène du Théâtre de Verdure, la canadienne KellyLee Evans, bien qu’assise sur son tabouret suite à un accident (elle a été frappée par la foudre quelques jours auparavant ndlr) , est tout même parvenue à ambiancer la scène Masséna avec des mélodies urbaines et des reprises Hip-Hop détonantes.

diana-levine-john-legend-2

C’est sans nul doute le grand John Legend qui a donné une saveur particulière à ce NJF, alliant classe et séduction. Il a offert à son public ses plus beaux classiques, comme l’indémodable « Save Room » ou bien « Freedom », titre figurant dans le dernier chef d’œuvre de Quentin Tarantino, Django Unchained.

Simple et accessible, l’artiste a fait monter sur scène une fan, lui offrant alors une danse « caliente », ce qui en aura fait fondre plus d’unes. Véritable crooner de sa génération, il n’est que trop peu connu sur notre continent européen.

Cette soirée n’aurait pu se conclure sans l’énergique quatuor des DJ nantais , les C2C. Vainqueurs des Victoires de la Musique, ces DJ «  à huit mains » ont ambiancé le festival grâce à leurs jeux de lumières géométriques et notamment grâce à leurs inimitables scratch. Leurs « coup 2 cross » a emporté la foule dès les premières notes de « Down the road » .

AFP_1208301667.jpg

Afin de rendre hommage à ce festival du Jazz , ils ont accompagné leurs tables de mixages de saxos afin de remixer le légendaire titre  de Steevie Wonder, « Superstition ».

Il est indéniable que la présence des jeunes nantais aura fait du NJF 2013 un des meilleurs cru.