Le groupe King Digital Entertainment, qui a notamment développé Candy Crush, a annoncé mardi son intention d’entrer à la Bourse de New York. Ce jeu qui consiste à aligner les fruits similaires, est disponible gratuitement sur iPhone, Android et sur Facebook.

Candy-Crush-Saga

Gratuit, Candy Crush n’offre cependant qu’un nombre limité de vies, qui sont renouvelées toutes les 30 minutes. Pour passer cette limite, les joueurs peuvent acheter des crédits à partir de 0,89 euro. Ce modèle économique, nommé « freemium » (contraction de « free » qui veut dire gratuit en anglais et de premium), rapporterait pas moins de 855.000 dollars par jour à ses créateurs, soit plus de 632.000 euros quotidiens. De quoi faire estimer la valeur marchande de la société mère, King, à plus de 5 milliards de dollars (environ 3,7 milliards d’euros) selon le Telegraph.

Une introduction en Bourse « nous donnera plus de flexibilité pour saisir des opportunité stratégiques si elles émergent à l’avenir », a expliqué le directeur général et co-fondateur, Riccardo Zacconi, dans le document déposé auprès de l’autorité boursière américaine. « Jusqu’à présent, nous avons lancé cinq jeux sur mobiles, qui ont tous attirés un public de fans. Notre plan est de capitaliser sur ce succès en bâtissant un large portefeuille de franchises durables sur le long terme », a-t-il développé.