De « Crazy In Love » à « Hold Up », Beyoncé chronique aussi bien les débuts idylliques que l’épreuve de l’infidélité, dévoilant depuis son premier album solo l’évolution de sa relation avec son époux.

Le 24 avril 2016, le monde découvre Lemonade, le 6e album de Beyoncé, et tombe des nues. Presque tout le disque est consacré aux infidélités de son époux, le rappeur Jay-Z, avec lequel elle a une petite fille de 4 ans, Blue Ivy. Lemonade confirme les rumeurs qui pèsent sur eux depuis une dizaine d’années, bien qu’ils forment depuis 2002 le couple le plus puissant du hip-hop américain. Beyoncé et Jay-Z avaient illustré leur domination en assurant une tournée mondiale commune, On The Run Tour, en 2014, qui était même passée par le Stade de France. SurLemonade, Beyoncé fait tomber Jay-Z de son piédestal, alors que leur histoire d’amour était l’objet de son tout premier single solo, Crazy In Love (2003). Retour sur les titres qui ont marqué leur histoire.

1. « Crazy In Love » (2003)

Crazy In Love est sans doute la chanson la plus cruciale de la carrière de Beyoncé. Premier single et titre d’ouverture de son premier album solo, Dangerously In Love (2003), c’est le morceau qui l’émancipe de Destiny’s Child. En 2004, le trio qu’elle forme avec sa cousine Kelly Rowland et Michelle Williams sortira son dernier album, Destiny Fullfilled. Avec Crazy In Love, Beyoncé confirme qu’elle a tout le potentiel d’une superstar en solo, elle qui volait déjà la vedette au sein de Destiny’s Child.

La chanson permet aussi à Beyoncé de présenter au monde son amoureux : le rappeur Jay-Z, qu’elle fréquente alors depuis un an. C’est la première collaboration de la Texane avec le New-Yorkais. Ils y chantent leur amour naissant : « Quand tu pars, je te supplie de ne pas partir/Je t’appelle deux ou trois fois de suite »

2. « Irreplaceable » (2006)

Co-écrite par Ne-Yo, et en partie produite par Beyoncé, Irreplaceable est extraite de B’Day, sorti en 2006. 10 ans plus tard, ce morceau prend une nouvelle dimension. La chanteuse y campe une femme meurtrie par les infidélités de son compagnon, qu’elle chasse de son domicile. Le même propos de base que Lemonade, son dernier album, à l’exception qu’elle s’accroche à Jay-Z.

Les rumeurs entourant les infidélités de Jay-Z à l’encontre de Beyoncé ont commencé à cette époque, lorsque le rappeur a pris une petite nouvelle sous son aile, une certaine Rihanna. Irreplaceable est le single le plus vendu de l’année 2007 aux États-Unis.

3. « Upgrade U » (2006)

Sur B’Day, on trouve également Upgrade U, nouveau duo entre Beyoncé et Jay-Z. Cette fois, la chanteuse originaire de Houston taquine son compagnon : « Ne te ments pas à toi-même/Fais-moi confiance, tu as besoin de moi/Ce n’est pas une épaule avec un ego », et plus loin : « Tu as besoin d’une vraie femme dans ta vie/C’est un bon look/(…)Je vais t’aider à construire ton compte en banque ».

Tout le morceau repose sur l’idée de « faire monter l’autre en grade », et Beyoncé compte bien le faire avec Jay-Z. Dans le clip, elle s’amuse d’ailleurs à se glisser dans sa peau, reprenant ses mimiques de rappeur.

4. « Halo » (2008)

Extrait de l’album I Am… Sasha Fierce (2008), Halo est une chanson d’amour puissante, notamment portée par des envolées un sample dynamique et un piano émouvant. La chanson a été co-écrite par Beyoncé, Ryan Tedder, chanteur de OneRepublic, et Evan Bogart. Ce dernier a confié qu’il avait en tête le couple formé par Beyoncé et Jay-Z au moment d’imaginer les paroles.

Beyoncé y chante un amour invincible et débordant : « Partout où je regarde/Je suis entourée par ton étreinte/Bébé, je peux voir ton auréole/Tu sais que tu es ma grâce clémente/Tu es tout ce dont j’ai besoin et plus encore/C’est écrit partout sur ton visage/Bébé, je peux sentir ton auréole/J’espère qu’elle ne disparaîtra jamais ».

5. « Love On Top » (2011)

À en croire Love On Top, tiré de l’album 4 (2011), l’histoire d’amour entre Beyoncé et Jay-Z semble toujours aussi forte. Sur un air funk, disco et hip-hop donnant envie de danser, la popstar clame au refrain : « Bébé c’est toi/Tu es celui que j’aime/Tu es celui dont j’ai besoin/Tu es le seul que je vois/Tu es celui qui donne tout/Celui que je peux toujours appeler/Quand j’en ai besoin tu mets tout en pause/Enfin, tu mets mon amour au-dessus de tout. » Un an plus tard, le couple le plus puissant du hip-hop accueillera une petite fille, Blue Ivy.

6. « Drunk In Love » (2014)

Avec Drunk In Love, Beyoncé et Jay-Z font monter la température. Il s’agit de leur collaboration la plus sexy. Présent sur l’album Beyoncé (2014), Drunk In Love célèbre leur alchimie sexuelle, racontant une nuit d’amour torride : « Bébé, je te veux/Je ne peux pas quitter des yeux mon gros papa/Je te veux/Saoule d’amour, je te veux ». Dans le clip, Beyoncé et Jay-Z jouent au couple éméché et complice, seuls sur une plage, verre de whisky à la main et près d’un feu.

7. « Hold Up » (2016)

Dans Lemonade, le dernier album de Beyoncé, l’heure n’est plus aux chansons d’amour idylliques. La guerre est consommée : en apprenant les infidélités de son époux, la star sort les griffes, et décide de lui consacrer tout un disque. Et au passage, une exposition mondiale dont il se serait sans doute volontiers passé. Menteur, manipulateur, traître : Beyoncé fait chuter Jay-Z de son trône dans Hold Up, deuxième titre de Lemonade. « Descends, elles ne t’aiment pas comme je t’aime/Quelle cruelle manière de traiter la fille qui t’aime ».

Dans cette chanson, Beyoncé fait part de son désarroi, et de sa colère : « Je sens ton secret, je ne suis pas trop parfaite/Pour jamais me sentir à ce point sans valeur/Comment a-t-on pu en arriver là ?/Je regarde ta liste d’appel/Je ne veux pas perdre ma fierté, mais je vais me taper une pute/Je sais que je suis restée sexy, et je sais que je suis restée drôle/Il y a quelque chose qui m’échappe, peut-être ma tête, une fois pour toute ».

Malgré sa fureur, Beyoncé pardonne Jay-Z, qui apparaît même dans une scène émouvante du film accompagnant Lemonade. Les retrouvailles du couple sont mises en scène, de manière à parler à tous : habillés simplement, assis sur un canapé ou allongés sur un lit, ils échangent des regards et des caresses pleines de tendresse. Tout est bien qui finit bien.