Mardi 12 avril, Christian Estrosi a donné le coup d’envoie de la saison 2016 du Nice Jazz Festival avec la conférence de presse qui a dévoilé la programmation en présence de la marraine de cette édition Melody Gardot.

Le Nice Jazz Festival est une des plus grandes réussite du maire de Nice depuis la reprise de l’évènement par les autorités de la ville phare de la côte d’azur. 5 ans déjà que le Festival a fait son retour sur la célèbre place Massena, et le succès est au rendez-vous. Ce sont plus de 173 000 spectateurs, 151 concerts, 250 heures de musique Live et plus de 2000 artistes. Devenant ainsi une référence pour le département des Alpes-Maritimes et même un fleuron du savoir français à l’international avec la délocalisation de l’évènement à Miami depuis 3 ans, le Miami Nice Jazz Festival avec l’emblématique chanteuse Deedee Bridgewater. « Nice est la seule ville à organiser et porter un festival de cette ampleur en France » s’est argué, fièrement, Christian Estrosi.

Mais cette année, Nice a été choisie, comme 9 autres villes, hôte de l’Euro 2016. Une Fan Zone sera donc installée en plein coeur de la Place Massena le temps de la durée de l’évènement sportif. Ce qui a pour effet, de décaler de quelques jours, la tenue du NJF qui a pour thème « Éclats et Résonnance ». Le tout entouré d’une sécurité des plus stricte. L’emblème cette année sera la mythique trompette « or » de la légende du jazz américain Louis Armstrong, lui qui était à l’affiche du 1er Nice Jaff Festival en 1948.

La programmation se veut encore une fois très éclectique avec des têtes d’affiches internationales, mais aussi, les futures stars du style musical. La légende vivante du rock, chanteur du groupe Led Zeppelin, Robert Plant vient sous son nom avec son dernier projet, tandis que les précurseurs du Trip Hop « Massive Attack » sont annoncé 5 ans après leur dernier passage. L’artiste planétaire Youssou’N’Dour viendra clôturer le festival sous le signe de la paix. Ibrahim Maalouf est maintenant un habitué du festival, là où les Brigitte et les niçois Hyphen Hyphen feront leur grande première.

Force est de constater que cette année la programmation est beaucoup moins grand public par rapport aux précédentes éditions. Le maire de Nice l’a justifié dans une volonté de faire une part belle aux talents locaux mais aussi aux évènements entourant le festival comme le Street Art.