En dévoilant un assistant personnel et une nouvelle messagerie intelligente ainsi qu’une plateforme dédiée à la réalité virtuelle en ouverture de la Google I/O mercredi, Google a précisé ses orientations pour les prochaines années.

En délaissant le Moscone Center de San Francisco au profit d’une scène en plein air située à deux pas de son siège social de Mountain View pour abriter sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, Google laissait entrevoir son intention de faire de l’édition 2016 de la Google I/O une nouvelle étape dans l’évolution de la société. Sur la scène de l’amphithéâtre Shoreline, une arène rompue aux concerts de rock que accueillait The Cure dans quelques jours et au sein de laquelle 7.000 journalistes, développeurs et invités avaient pris place mercredi soir, Sundar Pichai et les dirigeants du groupe ont précisé les orientations prises par l’entreprise pour les années à venir. Celles-ci s’articuleront autour des deux technologies qui agitent désormais les géants du numérique, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

Home, un assistant intelligent domestique

Le géant américain a dévoilé Google Home, un objet cylindrique multifonctions au design épuré destiné à prendre place au cœur des maisons. L’appareil ne dispose d’aucun bouton, il s’utilise à la voix de la même manière que Google Now. Mais il embarque Google Assistant, une version améliorée du logiciel reposant sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique capable de répondre à des questions à deux niveaux (par exemple « Qui est le réalisateur de The Revenant ? » et « Quels autres films a-t-il réalisé ? ») et prend en compte les habitudes de l’utilisateur et le contexte pour affiner ses suggestions.
7783289442_google-home
Connecté aux différents appareils domestiques, Home pourra lancer des tâches automatisés comme préparer un café, fermer les volets ou diffuser de la musique. Disponible d’ici la fin de l’année, il concurrence frontalement l’Amazon Echo. Son prix n’a pas été dévoilé.

Allo, une application de messagerie intelligente et sécurisée

Sans préciser s’il sonnait le glas de Hangouts, Google a enrichit son parc applicatif par une nouvelle messagerie qui doit challenger WhatsApp, Telegram et Facebook Messenger. Intitulée Allo, elle embarque les capacités d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique de Google Assistant afin de proposer des réponses semi-automatisées plus rapides, s’affinant au fil de l’utilisation de l’application. Selon Google, ses algorithmes sont capables de déterminer avec 90% de précision si une photo d’un chien est mignonne ou non.
7783287972_google-allo-une-nouvelle-application-de-messagerie-pour-google
Les communications peuvent être chiffrées de bout en bout dans un mode « incognito » qui permet aussi de créer des chats éphémères dont les messages s’effacent automatiquement. Allo est accompagné par Duo, son pendant vidéo compatible qui permet notamment de voir en direct la personne qui appelle avant de décrocher. Les deux applications seront disponibles cet été sur Android et iOS.

Daydream, une plateforme pour développer la réalité virtuelle HD

Après avoir lancé le Cardboard il y a deux ans, un casque en carton dans lequel s’insère un smartphone pour offrir une expérience de réalité virtuelle à moindres frais, Google est passé à la vitesse supérieure avec Daydream, sa propre plateforme destinée à accélérer le développement de la réalité virtuelle en haute-définition sur smartphone.


Ce programme de développement doit permettre aux partenaires (Netflix, Hulu et Ubisoft sont déjà annoncés) de produire des films ou des jeux en VR avec une meilleure qualité d’images et une latence réduite sur mobile.

Google certifiera les applications et les matériels qui répondent à ses exigences. Celles-ci n’ont pas été précisées mais l’entreprise a présentédeux design de référence pour une télécommande avec capteurs de mouvements intégrés, permettant d’évoluer dans un environnement en 3D, et un casque autonome, afin que les partenaires élaborent des équipements compatibles.

Le nom du prochain Android soumis au vote du public

Grâce à ce cahier des charges, Google promet que la prochaine version d’Android sera calibrée pour la réalité virtuelle. Les services de Google, Google Photos, YouTube et Google Street View notamment, proposeront des images en VR.

Après Android Lollypop et Android Marshmallow, la septième version d’Android, dont le nom en « N » est au cœur d’un vote ouvert au public, fait le plein de nouveautés. Certaines étaient déjà connues, comme l’arrivée d’un mode multifenêtre et l’intégration du standard Emoji Unicode 9.

Google a mis l’accent mercredi sur l’amélioration de ses performances logicielles, à travers l’intégration de l’interface de programmation Vulkan, qui doit proposer des jeux plus fluides, et sur le renforcement de la sécurité via le chiffrement des fichiers.

Des montres connectées plus indépendantes avec Android Wear 2.0

Deux ans après son lancement, le système d’exploitation pour montres intelligentes de Google subit sa plus vaste refonte. À l’instar de ce que pourrait annoncer Apple pour son Apple Watch lors de la conférence WWDC le 13 juin prochain, la nouvelle mise à jour rend les montres intelligentes Android plus indépendantes du smartphone en leur permettant de fonctionner grâce à une simple connexion Internet, sans être appairée à un téléphone. Il sera aussi possible de rédiger des messages à la main et d’utiliser des réponses programmées.