Aussi surprenant que cela puisse paraître, « Empreinte » est le premier album solo de J-Rio pourtant présent sur la scène internationale depuis plusieurs années. Disponible depuis le 31 mai dernier, il est N°9 du Top Album iTunes.

Vous n’avez pas pu passer à côté de J-Rio, l’artiste auteur du tube à succès «Sors ça», son refrain entêtant et son pas de danse «Ntcham». Et avant ça plusieurs singles à son actif et des milliers de vues sur youtube. Intitulé «Empreinte», son premier album solo est sorti le mardi 31 mai. Expatrié à Houston aux USA, J-Rio s’est donné pour objectif d’accomplir son projet et de porter haut et fort les couleurs de son Gabon natal. «Je suis arrivé à une période de ma carrière où, au Gabon, beaucoup de personnes me disaient que je n’avais plus rien à prouver, parce que j’ai été la sensation du moment, j’ai donné de belles chansons. Mais un artiste ne peut pas fonctionner qu’avec des singles. A un moment donné, il faut pouvoir marquer la chose, marquer les gens. Et c’est de là que m’est venue l’envie de faire le projet», a récemment confié le chanteur.

« Empreinte » est une galette de 19 titres qui fera son effet tant il dépeint les réalités des millions d’africains de sa génération. Mais cet album est aussi un recueil de proverbes et expressions gabonaises sur un ton et un style dont seul J-Rio a le secret. Il faut dire que l’artiste impose la marque du Gabon dans la musique pop-urbaine africaine et internationale. Il faut noter la présence très importante de collaborations avec des artistes phares dans leurs pays respectifs. C’est le cas des titres «Dépose-moi le name» (avec le ghanéen Sarkodie), «Shuperu» (avec le ghanéen Bisa Kdei), «Au bord de l’Ogooué» (avec Maat Le Seigneur Lion), «Demander pardon» (avec Nadège Mbadou) «Grande sœur» (avec Nyav) ou encore «Moutima me» (avec la congolaise Laurette la perle). J-Rio un artiste résolument panafricaniste qui laisse définitivement son empreinte dans le paysage musical mondial.

Jrio