Lady Gaga ne pourra plus chanter en Chine, après avoir rencontré et dialogué avec le Dalaï-Lama, la popstar s’est attirée les foudres du gouvernement. Son répertoire est désormais banni du territoire, tout comme elle !

Lady Gaga, reine de la provocation ? La popstar a pourtant rangé les tenues excentriques et ne fait plus de vagues depuis son opération séduction auprès du grand public, débutée avec l’album jazzy « Cheek to Cheek » avec Tony Bennett. Pourtant, l’interprète de « Born This Way » est à nouveau au coeur d’un scandale. Sa faute ? Avoir rencontrer le Dalaï-Lama. Lors d’une conférence de maires organisée à Indianapolis, aux États-Unis, la chanteuse n’a pas hésité à s’entretenir avec le chef religieux tibétain à propos de l’humanité, et à poser avec lui pour ensuite publier ses clichés sur ses réseaux sociaux. De quoi déchaîner les internautes ! « Pour les Chinois, c’est comme si vous étiez en train de serrer la main à Ben Laden » a tenu à lui expliquer un fan en colère.

 

La popstar interdite de territoire

Pourtant, cette rencontre était placée pour le signe de l’amour et de la paix. « Le moment est désormais venu pour l’Amérique d’être le pays leader dans la promotion de la compassion humaine, de l’amour, afin que le monde devienne bienveillant. Je pense qu’on pourra aboutir à cela avant ma mort. Mais les efforts doivent commencer dès à présent » a expliqué le Dalaï-Lama, tandis que la Lady Gaga a tenu à remercier publiquement « sa Sainteté » sur Twitter. Mais cet entretien entre le leader spirituel et la chanteuse de « G.U.Y. » n’a pas du tout plus également aux autorités chinoises. Le département de la propagande du parti communiste a ordonné l’interdiction de son répertoire complet en Chine, comme l’a rapporté le journal Apple Daily. Les médias et les sites chinois ont donc eu pour ordre d’arrêter de mettre en ligne ou de partager les chansons de la star.

Pire, Lady Gaga aurait été ajoutée à la liste des personnes bannies du territoire en Chine, selon le Guardian. Ce n’est pas la première fois que la popstar doit faire face à des censures là-bas. En 2011, ses chansons « The Edge Of Glory », « Hair », « Marry The Night » ou encore « Bloody Mary » avaient été interdites par le gouvernement, car elles portaient « préjudice à la sécurité de la culture d’État ». On se souvient également qu’un concert de Maroon 5 avait été annulé à Shanghai en septembre dernier, après que l’un des musiciens du groupe a rencontré le Dalaï-Lama. On ne plaisante pas avec l’Empire du Milieu !

Source: Pure Charts