Le constructeur canadien a annoncé mercredi son intention de stopper le développement de produits sous sa propre marque.

Les smartphones développés par BlackBerry, c’est fini… Après plusieurs années difficiles, le constructeur canadien a annoncé mercredi en marge de la présentation de ses résultats financiers pour le deuxième trimestre son intention de stopper le développement et la construction de produits sous sa propre marque. « Nous recentrons sur le développement de logiciel, notamment dans la sécurité et les applications », a expliqué John Chen, le CEO de l’entreprise.

Le virage du smartphone raté. A la fin des années 2000, l’entreprise avait raté le virage du smartphone et n’avait pas réussi à se rattraper malgré le lancement, en 2013, de son propre système d’exploitation pour smartphones, BlackBerry 10. Très populaire dans les entreprises grâce à ses solutions de sécurité, mais aussi chez les jeunes grâce au mythique clavier intégré dans ses mobiles, l’entreprise à la mure avait vu ses parts de marché baisser depuis plusieurs années.

Des constructeurs tiers en remplacement. L’arrêt du développement de smartphones par BlackBerry lui-même ne signifie pour autant pas que plus aucun smartphone ne sera commercialisé. L’entreprise va en effet confier à des sociétés externes le développement de mobiles. A l’image de son dernier mobile, le DTEK 50, un clone de l’Idol 4 d’Alcatel, les smartphones de BlackBerry seront désormais construits des entreprises tierces. Une stratégie qui doit permettre « réduire le capital nécessaire » à la construction de produits, explique BlackBerry.