Le premier réseau social de la planète lance une plateforme d’achat-vente pour ses membres. 450 millions d’utilisateurs se servent déjà de Facebook pour vendre et acheter des objets via des groupes spécifiques.

Facebook donne un nom et un espace à l’une de ses fonctions les plus populaires. Le réseau social lance une section « Market Place », ou place du marché, consacrée à la vente et à l’achat d’objets entre ses membres. Une activité à laquelle se consacraient déjà près de 450 millions de personnes sur la plateforme via des groupes spécifiques. Le service « Market Place » sera réservé aux particuliers âgés de plus de 18 ans. Il sera d’abord ouvert aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande, via l’application pour Android, dans un premier temps, avant un déploiement mondial et sur ordinateur dans les prochains mois.

Avec « Market Place », Facebook chasse clairement sur les terres du Bon Coin, d’eBay ou de Craiglist. Le réseau social avait déjà fait un pas dans cette direction au printemps dernier en réunissant les groupes de vente entre particulier au sein d’un même onglet « Groupes de ventes » permettant de les géolocaliser facilement à côté de chez soi. À l’époque, Facebook précisait qu’il n’endossait aucune responsabilité sur les ventes, tout en soumettant ses communautés à son règlement général qui interdit la vente de drogue par exemple.

7785099312_facebook-lance-une-plateforme-de-vente-et-d-achat

À terme, cette fonctionnalité pourrait bouleverser le secteur du commerce en ligne et des petites annonces. Pour l’heure, elle semble moins fournie que ses concurrents. Le service permettra simplement de mettre en vente des objets et de voir ceux mis en vente à proximité au moyen de plusieurs filtres relatifs au prix ou à la localisation. En revanche, aucun système de vérification ou de notes n’est prévu entre acheteurs et vendeurs afin de signaler les mauvais comportements.

Si les vendeurs et les acheteurs seront bien mis en relation sur Facebook au sein du « Market Place », la transaction ne s’effectuera pas sur la plateforme pour l’instant, même si des outils de paiements entre particuliers ont été lancés récemment sur Messenger. Facebook avait déjà tenté, en vain, de mettre en place un espace d’achat et de vente entre particuliers en 2007.