Lady Gaga n’a pas failli à sa réputation avec un spectacle à la hauteur des attentes, qui a débuté sur le toit du NRG Stadium de Houston.

La diva de la pop a assuré son show de la mi-temps du Super Bowl. Lady Gaga vêtue d’un bustier métallique a démarré son spectacle sur le toit du NRG Stadium de Houston, avant d’en descendre en volant, attachée par un câble. En marge de sa prestation scénique, Stefani Germanotta a été fidèle à son engagement politique et a dénoncé la politique de Donald Trump, mais de façon assez subtile, en commençant son show avec un medley d’une chanson patriotique, America The Beautiful (Amérique la belle), et This land is your land, (Cette terre est votre terre), une ballade folk de Woody Guthrie qui célèbre le rassemblement des Américains, d’où qu’ils viennent.

Les États-Unis sont « une nation de liberté et de justice pour tous » chantait Lady Gaga, sous un ciel éclairé par la bannière étoilée. Un message de tolérance contre la politique d’immigration de Donald Trump. Elle s’est ensuite jetée dans le vide, retenue par des fils invisibles pour atterrir au milieu de la pelouse.

À grands renforts de feux d’artifices et d’effets spéciaux, Lady Gaga a interprété ses plus grands titres de Born this way à Poker Face, sans oublier Just Dance. Un spectacle qui n’a pas manqué d’être applaudi à tout rompre dans le stadium de Houston. Ce show de la mi-temps est d’ailleurs souvent présenté comme le spectacle le puis suivi du monde et est sponsorisé par une marque de soda qui a payé environ 10 millions de dollars pour 13 minutes de show