Depuis quelques temps, de nombreux artistes américains sont accusés d’avoir acheté des vues sur youtube et la polémique enfle de jour en jour.

C’est une pratique courante (et scandaleuse!) sur les réseaux sociaux. Des bloggers et autres influenceurs achètent des mentions J’aime ou encore des abonnés sur Twitter et Instagram notamment dans le but de séduire et d’obtenir toujours plus de partenariats avec de grandes marques. Parfois soupçonnés, voire même démasqués par leur communauté de fans, ces internautes frauduleux sont sanctionnés : suspension de compte, fin de collaborations avec les dites grandes marques, voire même importante perte d’abonnés sur une page. De quoi ruiner une popularité ! Mais à la plus grande surprise de certains, cette fraude existe aussi sur d’autres plateformes. Youtube vient ainsi de sanctionner deux importantes maisons de disques : SONY et UNIVERSAL, toutes deux accusées d’avoir acheté des vues pour les vidéos de leurs artistes. Sont donc concernés : les artistes Chris Brown, Beyoncé, mais aussi Britney Spears et même le défunt roi de la pop, Michael Jackson.

La sanction ? Le retrait d’un nombre considérable de vues et de mentions J’aime aux chaînes concernées. La maison de disques SONY perd ainsi près de 620 millions de vues, tandis que la maison de disques UNIVERSAL observe une perte équivalente à plus d’1,1 milliard de vues. Logiquement, les artistes eux aussi observent une perte du nombre de vues sur leurs vidéos. Le chanteur Chris Brown par exemple passe de 455 millions de vues à seulement 268 millions de vues, comme le rapporte les médias. C’est ENORME ! De quoi remettre littéralement en cause le succès et le buzz suscité par une vidéo. Si pour l’instant cette mesure ne concerne que les artistes outre-Atlantique, il est fort probable qu’une enquête similaire soit également et rapidement menée en France. Nos chers et tendres Youtubers et autres idoles de la chanson vont donc trembler… On a hâte de découvrir les noms des petits tricheurs !

Source: SWIGG.fr