Lors du contrôle des bagages d’un vol en provenance de Guinée, les douanes ont mis la main sur un souvenir de vacances un peu particulier : un python royal !

Les douaniers de Roissy ont eu droit à une petite frayeur, lundi dernier. Lors du contrôle des bagages d’un vol en provenance de Guinée, ils ont mis la main sur un souvenir de vacances un peu particulier : un python royal !

Le serpent, vivant, était dissimulé dans une caisse en bois soigneusement fermée avec un gros cadenas. « Quand on a passé la valise d’un voyageur en provenance de Conakry aux rayons X, on a vu une forme qui ressemblait à un serpent. On a poursuivi le contrôle et on a trouvé une boite en bois qui était fermée. On a demandé au voyageur ce qu’il y a avait à l’intérieur, il a dit que c’était du savon noir. Mais quand on a ouvert, on est tombé sur un gros serpent d’1m50, un python royal », raconte Isabelle Boustani-Dignocourt, la secrétaire générale des douanes de Roissy.

Or le transport d’un tel reptile est parfaitement illégal. « C’est une espèce protégée dont le commerce est réglementé », ajoute la secrétaire générale des Douanes. Un permis spécial est nécessaire à son transport. « On pensait au moins avoir un serpent mort mais celui là était bien vivant ». Pour l’heure, le voyageur a été relâché mais une enquête est en cours pour déterminer d’où vient et ce qui va être fait du reptile.