Placé en garde à vue pour excès de vitesse et consommation de drogue, le rappeur Jul a été remis en liberté. Aussitôt, il a tenu à s’excuser auprès de son public via les réseaux sociaux. Seul hic, son message est rempli de fautes d’orthographe et de grammaire…

Jul est sorti de prison. Dans la nuit de dimanche, alors que toute la cité phocéenne avait les yeux rivés sur le Stade Vélodrome pour le Classico OM-PSG, le rappeur de 27 ans s’est fait arrêter par la Bac sur l’autoroute A 50 pour excès de vitesse. Lors du contrôle du véhicule, les policiers ont retrouvé de la résine de cannabis et une arme à feu. L’interprète de Tchikita est aussitôt placé en garde à vue. Après 24 heures passées dans les locaux de la police marseillaise, Jul est relâché.

Remis de ses émotions (ou pas…!), il s’empresse alors de rédiger un message afin de s’excuser de son attitude auprès de son public, comprenant aussi bien de jeunes enfants que leurs parents. Sauf que son message d’excuses (message original ci-dessous) comporte de nombreuses fautes d’orthographe et de grammaire. Dans un bon français, Jul aurait donc dû écrire : « Désolé ma team pour ce qu’il s’est passé. Je sais qu’il y a des enfants et des parents qui me suivent, ce n’est pas une bonne image pour tout le monde, donc voilà, je tenais à m’excuser ! #Japprendsdemeserreurs ».

Les internautes se sont alors déchaînés pour dénoncer et se moquer du triste niveau d’orthographe du rappeur Jul. Et autant dire qu’ils n’y sont pas allés de main morte. L’animateur Bertrand Chameroy est l’un des premiers à réagir en publiant un GIF : un homme pleure des larmes de sang. « Rassurez-moi, c’est un fake ? Ou il utilise un auto-tune pour écrire aussi ? », « J’ai mal à ma France quand je lis ça », « Excuse-toi déjà au nom de la langue française et de l’orthographe », « On dirait un CP qui apprend à écrire, tu bégayes en pakistanais mdr », « Si tu utilises un correcteur de voix, tu peux aussi utiliser un correcteur d’orthographe quand même ! » ou encore « C’est pour ça qu’il a un prénom à trois lettres : pour ne pas faire de fautes ! », peut-on aussi lire dans les nombreuses réponses au tweet de Jul, tandis que d’autres internautes compatissent pour le compte Twitter du Bescherelle.