Le service de vidéos à la demande revoit à la hausse le ticket d’entrée pour ses abonnements à deux et quatre écrans personnalisés. Le prix de l’offre de base ne change pas.

 

Vous allez bientôt devoir payer un peu plus cher pour profiter de votre compte Netflix. Le service de vidéos à la demande applique une augmentation sur certains de ses abonnements en France. Repérée par Les Échos, la hausse concerne les offres haut de gamme du service.

L’abonnement “Standard” permettant d’accéder à deux écrans personnalisés et à une qualité d’image en haute définition, actuellement à 9,99 euros, va désormais coûter 10,99 euros par mois. L’offre “Premium”, donnant droit à quatre écrans simultanés et activant l’ultra-haute définition (4K), passe de son côté de 11,99 euros à 13,99 euros par mois.

L’augmentation est déjà appliquée sur la plateforme. Seuls les nouveaux abonnés sont pour l’instant concernés. Les abonnés actuels seront impactés lors de la mise en application des tarifs le 1er novembre.

Selon un porte-parole du groupe interrogé par Les Échos, cette hausse n’est pas la conséquence de l’entrée en vigueur de la “taxe Netflix” de 2% dont le décret d’application a été publié récemment. Voté en 2014, le texte vise à étendre aux entreprises offrant des services de vidéo à la demande basées à l’étranger, mais dont les services sont disponibles en France, l’obligation de financer la création française via un prélèvement de 2% de leur chiffre d’affaires dans le pays.

Comme elle l’avait annoncé plus tôt cette année, la plateforme américaine relève également ses tarifs dans plusieurs pays qui ne sont pas concernés par la mesure. Après l’Amérique latine et la Scandinavie cet été, c’est au tour des États-Unis et de l’Allemagne. En revanche, les autres projets de taxations des services numériques au niveau européen pourraient avoir des répercussions sur le public et les investissements en contenus, explique-t-il.

En dix ans d’existence, Netflix a déjà augmenté ses tarifs à plusieurs reprise. C’est la deuxième fois pour la France. À l’été 2015, l’abonnement deux écrans étaient passé de 8,99 euros à 9,99 euros par mois. Le service compte entre 1,5 et 2 millions d’abonnés dans l’Hexagone.