Lancé aux États-Unis depuis 2015, le transfert d’argent entre amis via la messagerie de Facebook arrive en France. L’opération sera gratuite pour l’utilisateur. À terme, cette technologie sera utilisée pour réaliser des achats en ligne via la messagerie.

On peut désormais s’échanger de l’argent entre amis sur Messenger. Ce service, lancé par Facebook aux États-Unis en 2015, débarque maintenant en France. Dans un premier temps, il est à disposition d’un nombre limité d’utilisateurs. La fonctionnalité sera testée durant six semaines. Elle sera ensuite généralisée. La France sera ainsi le troisième pays au monde après les États-Unis et le Royaume Uni à permettre le paiement via Messenger.

Deux ans ont été nécessaires pour sa mise en place ainsi que pour faire aboutir les négociations avec les banques et le groupement Carte Bancaire. On pourra ainsi non seulement demander un remboursement, mais aussi recevoir son paiement en quasi-temps réel en se servant uniquement de son numéro de carte bancaire et cela en toute sécurité.

Pour bénéficier du paiement intégré à la messagerie, l’utilisateur, devra entrer ses coordonnées, définir un code secret et saisir le numéro de sa carte bancaire. Les possesseurs d’iPhone récents pourront aussi utiliser leur empreinte digitale ou la reconnaissance faciale pour valider le paiement au bénéfice de leur correspondant. L’opération s’effectuera a priori en 24 ou 48 heures.

Le service est gratuit pour celui qui transfère ou reçoit de l’argent. Messenger, en accord avec chaque établissement, verse une commission fixe à chaque transaction, quel que soit son montant. Les versements sont plafonnés à 1.500 euros sur trente jours d’affilée et à 500 euros par virement.

Concrètement, ce service va notamment vous permettre de constituer facilement des cagnottes pour faire un cadeau d’anniversaire, régler une addition, ou payer une collocation. Facebook rejoint ainsi plusieurs services de messagerie qui proposent déjà cette fonction via Paypal, notamment Skype, Telegram ou Slack. Le réseau social veut également concurrencer les applications spécialisées qui permettent d’échanger de petites sommes d’argent rapidement entre particuliers.

Cette nouvelle fonctionnalité permet à l’entreprise de Mark Zuckerberg de mettre la main sur les données bancaires de ses utilisateurs en vue de leur proposer d’autres services payants à l’avenir. Limité aux paiements entre particuliers, à plus long terme, ce service pourrait servir aux règlements d’achats de produits ou de services. Reste à savoir si les utilisateurs suivront. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises utilisent déjà Messenger pour échanger des messages avec leurs clients.