Rarement une année aura arraché autant d’idoles de la chanson que 2017. Retour sur les légendes qui nous ont quittés ces derniers mois.

Joni Sledge

Les sœurs Sledge ont fait vibrer les dancefloors du monde entier par leur musique disco survitaminée, dont le tube planétaire We are family. La fratrie de quatre est aujourd’hui en deuil. La chanteuse américaine Joni Sledge est décédée. Elle avait 60 ans. Elle s’est éteinte vendredi 10 mars chez elle, en Arizona.

Prodigy (Mobb Deep)

Prodigy, célèbre membre du duo Mobb Deep, est mort mardi 20 juin à Las Vegas, alors qu’il n’était âgé que de 42 ans. L’artiste, présent dans le cadre d’un concert avec son acolyte Havoc, Ghostface Killah, Onyx, KRS-One et Ice-T, avait été hospitalisé d’urgence quelques jours plus tôt, en lien avec la drépanocytose, une maladie génétique dont il était touché depuis sa naissance.

Fats Domino

Peu connu du grand public, Fats Domino a pourtant révolutionné le rock’n’roll. A 89 ans, Antoine Domino Jr., son vrai nom, s’est éteint fin octobre dans sa ville natale de La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, suite à une longue bataille contre le cancer. « Il est mort en paix, entouré des siens » a déclaré sa fille à la télévision. Né en 1928, ce passionné de piano a appris très tôt auprès de son beau-frère, le guitariste jazz Harrison Verrett, avant d’être remarqué en 1947 par Billy Diamond, lui faisant intégrer son groupe the Solid Senders. Il sera surnommé Fats Domino parce qu’il lui rappelait les pianistes Fats Waller et Fats Pichon. C’est sa première chanson solo « The Fat Man » en 1949, considéré comme le premier titre rock de l’histoire grâce à son « big beat », qui va le faire entrer dans la cour des grands. Il s’en écoulera plus d’un million d’exemplaires. Il récidivera en 1955 avec un autre grand succès populaire : « Ain’t That a Shame », qui sera repris par Pat Boone avec un numéro un à la clé. Avec une trentaine de titres classés dans le top 40, dont le tube « Blueberry Hill » en 1956, Fats Domino a inévitablement marqué l’histoire de la musique. Introduit au Rock and Roll Hall of Fame en 1986, il avait publié son dernier album « Alive And Kickin' » en 2006.

Loalwa Braz

Loalwa Braz, la voix du groupe Kaoma, célèbre dans le monde entier pour avoir signé le tube « Lambada », est décédée à l’âge de 63 ans au mois de janvier. Son corps a été retrouvé calciné dans une voiture brûlée à Saquarema, située au nord de Rio de Janeiro, dans le quartier de Bacaxá. Selon les premiers éléments révélée par la presse, une équipe de pompiers a été dépêchée vers 3h40 du matin pour combattre un incendie dans une maison, qui pourrait être celle de la chanteuse brésilienne. Deux hommes auraient été aperçus dans la demeure, près de l’endroit où le véhicule a été retrouvé. Né le 3 juin 1953, Loalwa Braz a été élevée dans une famille de musiciens, son père étant chef d’orchestre et sa mère pianiste classique. Passionnée de piano, elle débute sa carrière d’artiste à l’âge de 13 ans et connait rapidement ses premiers succès, collaborant alors avec les plus grands noms de la musique brésilienne comme Gilberto Gil. Suite au succès de son spectacle « Brésil en Fête » au Palais des Sports, Loalwa décide de s’installer à Paris, mais c’est en 1989 avec son groupe Kaoma que l’artiste va voir sa carrière exploser grâce à une chanson : « Lambada ». Inspiré du tube bolivien « Llorando se fue », le titre devient un succès à l’échelle mondiale avec son rythme chaloupant, son refrain à l’accordéon et son clip réunissant le couple Chico et Roberta. Numéro un du Top Singles en France durant 12 semaines, il s’écoulera à 1,8 million d’exemplaires chez nous

Kim Jong-Hyun

Véritable star de la musique en Asie, le chanteur Kim Jong-Hyun dit Jonghyun est mort en décembre, alors qu’il n’était âgé que de 27 ans. L’artiste, membre du groupe SHINee, était l’une des figures emblématiques du mouvement K- Pop, la pop coréenne qui fait des ravages dans les classements de la planète. Son corps a été retrouvé inanimé dans sa chambre d’hôtel à Séoul lundi soir, avant qu’il ne décède avant d’arriver à l’hôpital. Sa soeur avait alerté la police après avoir reçu des SMS inquiétants comme « C’est mon dernier au revoir ». Les autorités ont indiqué qu’une briquette de charbon dans une poêle à frire – une méthode courante pour mettre fin à ses jours en Corée du Sud où le taux de suicide est très élevé – avait été retrouvée près du corps. Dans une lettre d’adieu écrite à son amie, la chanteuse Nain9, Kim Jong-Hyun révélait être « cassé de l’intérieur » : « La dépression qui me ronge doucement m’a finalement englouti tout entier ».

Lil Peep

Peu connu du grand public mais star sur YouTube, le rappeur américain Lil Peep est mort alors qu’il venait de fêter ses 21 ans au mois de novembre. « Je m’attendais à recevoir ce coup de téléphone depuis un an. Ptain de mrde » a écrit son manager Chase Ortega sur son compte Twitter, tandis que son autre agent Mikey Cortez a crié sa peine sur les réseaux sociaux : « Je ne peux pas croire que ce soit réel. Je t’aime et je t’aimerai toujours ». De son vrai nom Gustav Ahr, le rappeur Lil Peep, né en novembre 1996 et originaire de New York, était prédit à une grande carrière. Après avoir publié ses premières chansons et mixtapes sur Soundcloud dès 2015, le jeune artiste a mis en ligne ses clips « White Wine », « Benz Truck », « Awful Things » ou « The Way I See Things », cumulant à ce jour entre 9 et 11 millions de vues sur YouTube. Acclamé par la presse spécialisée comme Fader, Noisey ou Pitchfork, Lil Peep avait signé avec la célèbre agent Cara Lewis (Eminem, Pitbull, Chance the Rapper, Bryson Tiller….). Présenté comme un prodige et le futur du rap émo, le rappeur venait de sortir son premier album « Come Over When You’re Sober Pt.1 » en août dernier.

Johnny Hallyday

Un choc national. L’annonce que tous les fans redoutaient est tombé le 5 décembre en pleine nuit : Johnny Hallyday est mort. A 74 ans, le rockeur, atteint d’un cancer des poumons, s’est éteint à son domicile de Marnes-la-Coquette, entouré de sa femme Laeticia. « Johnny Hallyday est parti. Jean-Philippe Smet est décédé dans la nuit du 5 décembre 2017. J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. Jusqu’au dernier instant, il a tenu tête à cette maladie qui le rongeait depuis des mois, nous donnant à tous des leçons de vie extraordinaires. Le cœur battant si fort dans un corps de rocker qui aura vécu toute une vie sans concession pour la scène, pour son public, pour ceux qui l’adulent et ceux qui l’aiment (…) Johnny était un homme hors du commun. Il le restera grâce à vous. Surtout, ne l’oubliez pas. Il est et restera avec nous pour toujours. Mon amour, je t’aime tant » a écrit Laeticia Hallyday dans un communiqué poignant. L’artiste, idole de toutes les générations, laisse derrière lui des millions de fans inconsolables et des tubes à la pelle, immédiatement propulsés en tête des ventes. Un nouvel album posthume devrait voir le jour en 2018.

Chester Bennington

Chester Bennington, l’emblématique leader de Linkin Park, a été retrouvé mort à son domicile de Palos Verdes Estates le 20 juillet dernier. Le site TMZ, qui a été le premier à donner l’information, a révélé que le rockeur s’était pendu. Dépêchée sur place peu après 16 heures, la police du comté de Los Angeles a ouvert une enquête pour suicide. Atteint de dépression depuis de longues années, Chester Bennington n’avait jamais rien caché de ses addictions (alcool, drogue…) dans ses chansons à vif. « Who cares if one more light goes out ? In the sky of a million stars » chantait-il dans l’un de ses tout derniers titres. « Nos coeurs sont brisés. Tu as touché tellement de vies, peut-être plus que tu ne l’as réalisé.Ton absence laisse un vide qui ne pourra jamais être rempli, une voix pleine d’entrain, drôle, ambitieuse, créative, gentille et généreuse manque dans la pièce » ont témoigné ses anciens acolytes dans une lettre d’adieu déchirante, avant d’annoncer la création de l’association « One More Light Fund » pour venir en aide aux personnes souffrant de dépression.

Chuck Berry

Chuck Berry, l’un des artistes les plus influents du 20ème siècle, est mort. Musicien, chanteur et compositeur américain né dans le Missouri le 18 octobre 1926, il fut l’un des pionniers du rock’n’roll. Son corps sans vie a été découvert samedi 18 mars à son domicile du comté de Saint Charles, dans le Missouri, alors qu’il était âgé de 90 ans. Issu d’une famille pieuse, Chuck Berry a découvert la musique en chantant à l’église avec ses six frères et sœurs. A 18 ans, le jeune musicien, Charles Edward Anderson, est jugé pour vol à main armée et passe trois ans en maison de redressement. Après avoir été employé dans l’industrie automobile et dans un salon de coiffure, Chuck Berry fait un premier pas en studio en 1951. Il est accompagné au piano par Johnnie Johnson, un ex-Marines reconverti. Quatre ans plus tard, Chuck signe son premier succès chez Chess Records, un label américain basé à Chicago. Le tube s’intitule « Maybellene ». Mais c’est le titre « Johnny B. Goode » (1957) qui bouleversera sa carrière. Repris un nombre incalculable de fois par des artistes aussi variés que Johnny Hallyday, Elton John, Prince, Elvis Presley ou encore les Beatles, le titre fut consacré septième plus grande chanson de tous les temps par le magazine américain « Rolling Stone » en 2003. Le 9 juin, l’album « CHUCK », le premier en 38 ans, dédié à sa femme Thelmetta « Toddy » Berry, a été publié à titre posthume.