Peu avant son mariage avec le prince Harry, l’actrice révélée par la série « Suits » s’est conformée à une règle tacite de la famille royale britannique. Exit les photos de vacances et les tweets politiques.

Les fans de l’actrice et les nouveaux amoureux de celle qui sera l’une des nouvelles duchesses préférées des sujets britanniques vont être déçus. Meghan Markle vient de supprimer la totalité de ses comptes sur les réseaux sociaux.

Instagram, Facebook, Twitter, ils ont tous été désactivés quelques semaines avant son mariage avec le prince Harry. Aucun scandale n’est à l’origine de cette brusque disparition numérique. Dans un communiqué, le palais de Kensington explique : « Meghan Markle est très reconnaissante envers tous ceux qui l’ont suivie depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux [cependant] elle n’utilise plus ses comptes depuis quelques temps, et a donc décidé de les clore ».

Cette opération de nettoyage intervient peu après l’annonce publique des fiançailles entre la comédienne américaine et le prince Harry. Si Meghan Markle n’était pas une grande commentatrice de la vie politique, elle avait déjà fait quelques réflexions à l’endroit de Donald Trump et ses réflexions « misogynes » qui « divisent ». Des prises de position qu’elle doit désormais taire pour des raisons protocolaires, diplomatiques et constitutionnelles.

Il est coutumier pour les membres de la famille royale de laisser leur équipe de communication en charge des différents réseaux sociaux de la monarchie. Seule exception : le duc d’York, Andrew (deuxième fils d’Elizabeth II) qui se réserve quelque fois le droit de rédiger lui-même ses tweets en les signant de ses initiales « AY », rappelle nos confrères de The Independant. Il faudra se contenter des communiqués, interviews et des informations plus ou moins vérifiées de la presse spécialisée pour connaître les positions de Meghan Markle désormais.