C’est une étude inédite et inquiétante menée par une ONG sur la présence de pesticides dans les fruits et légumes que nous mangeons. Et le constat n’est pas vraiment rassurant.

Toujours autant de pesticides dans l’alimentation. Ce serait le constat a tiré de l’étude inédite menée par l’ONG Générations futures et dévoilé ce mardi matin. Selon ce rapport, près de trois-quarts des fruits et 41% des légumes non bios portent des traces de pesticides quantifiables. Pour établir ces données, l’ONG a analysé les chiffres publiés par les services de la répression des fraudes (DGCCRF) entre 2012 et 2016. Elle a retenu 19 fruits et 33 légumes pour lesquels les échantillons étaient représentatifs.

Ainsi côté fruits, le record est détenu par le raisin avec près de 90% des échantillons positifs, suivi des mandarines et des cerises. Les moins touchés sont les kiwis. Pour les légumes, c’est dans les céleris branches et les herbes fraîches qu’on en trouve le plus. Les betteraves et les asperges sont en revanche en queue de peloton.

Alors évidemment, ne jetez pas tous les fruits et légumes que vous avez chez vous. Vous pouvez continuer à les manger. Il faut simplement bien penser à les laver et les peler avant de les consommer. Les pesticides sont surtout concentrés à la surface. Et on peut aussi choisir le bio !