L’Union Belge de Football avait choisi Damso pour composer l’hymne des Diables Rouges pour la coupe du monde de football 2018. L’instance vient de revenir sur sa décision. La polémique déclenchée sur le caractère sexiste des textes de ses morceaux l’a empoté.

Il y a quelques mois, l’Union Belge de Football avait contacté Damso pour lui confier le soin de composer et d’interpréter l’hymne de l’équipe nationale en vue des la coupe du monde qui va se dérouler en juin prochain en Russie. L’hymne de l’équipe est une tradition en Belgique. Lors de la précédente coupe du monde en 2014, c’est Stromae qui avait été chargée de cette mission.

Mais voila, l’Union Belge de Football a décidé de revenir sur sa décision. Ces derniers jours plusieurs associations étaient montées au créneau pour dénoncer le choix de Damso. Au centre de la polémique, les paroles de ses morceaux, des paroles jugées sexistes. Face à cette contestation de plus en plus vive, l’Union Belge de Football et Damso ont préféré d’un commun accord arrêter leur collaboration.

Dans un communiqué, l’Union Belge déplore cette controverse. Elle explique également que cette décision de ne plus travailler avec Damso implique qu’il n’y aura pas de chanson officielle pour l’équipe nationale en vue de la coupe du monde 2018. De son côté, Damso ne s’est pas directement exprimé sur cette décision. En revanche, en guise de réponse, il a publié sur sa messagerie Twitter un extrait d’un de ces morceaux, un morceau intitulé « Humains », un morceau qui pourrait être ce fameux hymne qu’il devait composer pour les Diables Rouges.