Sorti en salles en octobre dernier, le documentaire intitulé « Avicii : True Stories » a été mis en ligne sur la plateforme de streaming quelques jours seulement avant la disparition du Suédois, vendredi 20 avril.

Il y a des hasards qui perturbent. Mis en ligne sur Netflix mi-avril et repéré par Le Parisien, ce documentaire baptisé Avicii : True Stories raconte « l’ascension fulgurante de Tim Bergling, alias Avicii, un adolescent suédois devenu le créateur de Wake Me Up, You Make Me et d’autres tubes », peut-on lire dans la description. Il aura été diffusé sur la plateforme américaine quelques jours seulement avant la disparition du DJ, vendredi 20 avril dernier, à 28 ans.

Un documentaire qui raconte les coulisses de l’ascension de ce jeune homme, devenu en huit ans une légende de l’électro, et ce, dans le monde entier. Pendant 90 minutes, on y découvre un Tim Bergling dont la notoriété explose, avec des images de lui, adolescent, avec des amis ou encore travaillant sur ses premiers tubes. Et puis, la caméra le suit lors de ses concerts, qu’il enchaîne à un rythme étourdissant – il s’est produit lors de quelque 800 dates.

Enfin, Avicii : True Stories montre l’envers du décor : un jeune homme fragile, en plein burn-out, qui vit mal d’être au centre de l’attention de la planète. En 2016, Avicii décide de mettre fin à sa carrière pour des raisons de santé. Vendredi 20 avril, son corps inanimé est retrouvé à Mascate, capitale d’Oman. Les circonstances de sa mort restent toujours un mystère, même si la piste criminelle a été écartée.