« Black Panther », le film phénomène consacré au premier super-héros africain de Marvel sera projeté lors de l’ouverture d’une salle de cinéma à Ryad en Arabie Saoudite. Depuis 1980, les cinémas étaient interdits dans le pays.

Black Panther restera un film qui a marqué l’Histoire. Le film, consacré au premier super-héros africain de Marvel, devenu un véritable phénomène aux États-Unis deviendra en avril prochain le premier film diffusé en Arabie Saoudite depuis 1980. Les autorités du pays avaient en effet bannis les salles obscures il y a 35 ans. Mais, il y a quatre mois, Awad al-Awad, le ministre de la Culture du royaume, a mis fin à cette interdiction.

Et c’est le média américain The Hollywood Reporter qui a annoncé que Black Panther fera l’ouverture de la salle de Riyad (la capitale du pays), le 18 avril prochain. Un choix symbolique puisque Black Panther est le film qui a révolutionné Marvel au cinéma cette année, avec un casting 100% afro-américain et une intrigue politique qui se déroule dans un royaume africain ultra-technologique.

Le cinéma, qui possède 620 sièges, accueillera ensuite Avengers : Infinity War, le film qui réunira la plupart des héros et héroïnes Marvel contre le titan Thanos.

AMC Entertainment, l’une des plus grandes chaînes de salles de cinéma des États-Unis, compte ouvrir 40 cinémas en Arabie Saoudite dans les cinq prochaines années. Et d’ici 2030, le royaume possédera 100 salles obscures, selon le média américain Variety.