Après un an sans concert, Queen B a signé son retour à la scène samedi 14 avril en invitant ses anciennes acolytes des Destiny’s Child pour une réunion inédite.

Queen B is back – Queen B est de retour. Après un an de discrétion, loin de la scène, la chanteuse Beyoncé a fait son grand retour samedi 14 avril de la plus belle des manières : devant 100.000 spectateurs lors du festival de Coachella, en Californie (États-Unis). Pour l’occasion, elle avait invité, à ses côtés, ses anciennes acolytes des Destiny’s Child, Kelly Rowland et Michelle Williams. Les trois show-women ont offert à leur public une réunion inédite.

Dans le désert californien, Beyoncé a offert un show époustouflant pour son premier concert depuis la naissance de ses jumeaux en juin. Pendant deux heures, la star n’a pas ménagé ses efforts, proposant comme à son habitude des chorégraphies ébouriffantes, accompagnée d’une centaine de musiciens et de chanteurs sur scène.

Son mari, le magnat du rap Jay-Z, l’a rejointe pour un morceau. Mais le clou du spectacle reste l’apparition de Kelly Rowland et Michelle Williams, qui, dans les années 90, avaient dominé le R’n’B avec Beyoncé Knowles sous le nom Destiny’s Child.

Le trio a interprété trois morceaux, dont le classique Say My Name. Il s’agissait de sa première réunion depuis le show de Beyoncé lors du Super Bowl 2013. Au début des années 2000, le groupe avait permis à la chanteuse de devenir la star planétaire qu’elle est aujourd’hui. Kelly Rowland et Michelle Williams sont ses « sœurs », a assuré Beyoncé, avant de faire monter sur scène sa vraie sœur, la chanteuse Solange Knowles.