Selon le journal américain TMZ, le DJ suédois, décédé à l’âge de 28 ans le 20 avril dernier, se serait donné la mort en se mutilant les poignets et le cou.

On en sait plus sur la mort d’Avicii. Si la piste du suicide avait été évoquée par sa famille, les circonstances du décès se précisent. Et le suicide ne fait guère plus de doute aujourd’hui. Selon le site TMZ, particulièrement bien informé dans l’actualité people, le DJ suédois de 28 ans se serait donné la mort en se mutilant les poignets mais aussi le cou.

Tim Berling, de son vrai nom, aurait brisé une bouteille de verre avant d’utiliser un des fragments pour se mutiler très sérieusement. De sérieuses blessures qui aurait provoqué une hémorragie fatale, selon le média américain qui évoque deux sources proches de la famille.

« Il s’est vraiment débattu avec des réflexions sur la signification (des choses), la vie, le bonheur. Il ne pouvait pas continuer plus longtemps. Il voulait trouver la paix », avaient confié certains proches dans une lettre ouverte jeudi 26 avril.

Il voulait trouver la paix

Avicii, avait été retrouvé mort le 20 avril à Mascate, la capitale du sultanat d’Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis. Une disparition survenue deux ans après avoir annoncé, à la surprise générale, sa retraite.

Au cours de ces dernières années, le Suédois n’avait pas fait mystère de ses problèmes de santé, comme sa pancréatite, due à une consommation excessive d’alcool. Il avait dû annuler des shows en 2014 pour se faire retirer la vésicule biliaire et l’appendicite.