Habitué des coups d’éclat en tout genre, le rappeur américain, qui a ré-affiché son soutien à Donald Trump, s’est de nouveau attiré les foudres des réseaux sociaux.

Un retour médiatique et déjà, une nouvelle polémique. Décidément, le rappeur Kanye West aime faire des éclaboussures. Le mardi 1er mai, la superstar américaine a – de nouveau – déclenché une vaste polémique en déclarant que l’esclavage était un « choix », lors d’une interview accordée au site people TMZ. « On entend parler de l’esclavage, qui a duré pendant 400 ans. 400 ans ? Cela ressemble à un choix », a-t-il lancé à ses deux interlocuteurs.

Et d’ajouter : « Nous sommes dans une prison mentale. J’aime le mot ‘prison’, parce que ‘esclave’ est trop lié aux Noirs », expliquant que lui-même serait toujours associé à la communauté afro-américaine. Des déclarations rapidement et vivement contestées par l’un des journalistes du tabloïd, « déçu » et « blessé », qui n’a pas manqué de rappeler que si Kanye West était libre de penser ce qu’il voulait, avec ces propos, il brillait par son « absence de réflexion ».

Une « libre pensée » que le rappeur revendique sur Twitter. Après son interview, Kanye West s’est fendu d’un message dans lequel il déplore l’acharnement qui a suivi ses déclarations. « Une fois de plus, je suis attaqué pour avoir présenté des idées nouvelles », écrit-il dans un tweet.

Un soutien indéfectible à Donald Trump

Kanye West a refait surface sur les réseaux sociaux en avril dernier, pour annoncer la sortie prochaine de deux albums, mettant ainsi fin à une longue période de retraite médiatique due à une dépression nerveuse et une hospitalisation en psychiatrie.

Dans cette même interview polémique à TMZ, « Yeezy », comme il est surnommé, a réaffirmé son soutien indéfectible au président américain. À la question des journalistes, montrant une photo du rappeur coiffé d’une casquette « Make America great again », le slogan de campagne de Donald Trump, sur le message qu’il souhaitait transmettre, Kanye West a simplement répondu : « J’aime Donald Trump ! C’est mon frère ! ». Et d’affirmer : « Trump est l’une des personnes préférées dans le rap ».