Depuis plusieurs années, Lil Wayne est en conflit avec Birdman, le parton du label Cash Money. Un accord amiable aurait été trouvé entre les différentes parties. Conséquence, Lil Wayne retrouverait sa liberté et son album « Tha Carter V » pourrait sortir avant la fin de l’année.

L’affaire a commencé en 2013. A cette époque, Lil Wayne enregistre l’album « Tha Carter V ». Il est signé sur le label Cash Money. En 2014, l’album est terminé. Mais parallèlement, la situation se tend entre Lil Wayne et Birdman, le patron du label. Lil Wayne déclare que ce dernier refuse de sortir son album. En 2015, Lil Wayne porte l’affaire devant la justice. Il assigne en justice Cash Money et Universal Music Group. Il réclame 51 millions de dollars. Parmi les griefs invoqués par Lil Wayne, des royalties qui ne lui auraient pas été versées. A partir de là, la guerre totale est ouverte et la situation est bloquée. La sortie de l’album n’est plus d’actualité. Lil Wayne se retrouve enchainé à son label d’origine sans avoir le droit d’en partir.

Mais, alors que plus personne ne croyait à une sortie de crise, l’avocat de Lil Wayne vient d’annoncer que son client est à nouveau propriétaire de sa musique et de sa personne. Sans donner de détails sur le règlement de l’affaire, il se borne a ajouter que Lil Wayne est très heureux du dénouement de la situation. Selon plusieurs indiscrétions rapportées par la presse américaine et non confirmées de manière officielle, les deux parties auraient abouti à un accord amiable. Selon, les termes de cet accord, Lil Wayne recevrait 10 millions de dollars de la part d’Universal Music Group. En contrepartie, la major pourrait commercialiser le fameux album « Tha Carter V ». Lil Wayne serait également libéré de son contrat avec Cash Money. Il aurait le droit signer avec un autre label. « Tha Carter V » sortirait avant la fin de l’année, Lil Wayne pourrait sortir dans un avenir proche des nouvelles productions sur un nouveau label.