Mieux que le pot de crème glacée devant la télévision, le visionnage de dessins animés vous apporterait réconfort et sourire aux lèvres. La raison est simplement scientifique et hormonale.

Et si vous tentiez l’expérience? À chaque fois que vous aurez un coup de mou, mettez-vous un bon vieux Disney ou Pixar. Du Roi Lion à Toy Story en passant par Monstres et Compagnie, le visionnage de dessins animés serait en effet bon pour le moral.

L’expérience a en tout cas été testée récemment par la journaliste Laurent Rearick qui travaille pour la version américaine du Huffington Post. L’an dernier, elle a souffert de dépression et s’est confiée dans les colonnes du site : « je me suis tournée vers les dessins animés, encore et encore. Mon esprit s’apaisait, mes soucis disparaissaient, et c’était la seule chose qui me permettait de rire ».

La raison est au final assez simple. Quand on rit, on génère de la dopamine et des endorphines, aussi appelées les hormones du bonheur. Or, les dessins animés ; destinés rappelons-le en premier lieu aux enfants ; sont des concentrés de « mignonitude » avec des gags à gogo. Ainsi, si les films comiques peuvent aussi vous faire rire, seuls les dessins animés peuvent vous garantir un happy ending réconfortant.