Les deux artistes, ennemis de longue date sur les réseaux sociaux, se sont battus avec leurs clans respectifs dans l’aéroport du sud de Paris. La scène, filmée sous tous les angles, sidère par sa violence. Les rappeurs ont été placés en garde à vue, comme onze autres personnes qui ont participé à la rixe.

Booba et Kaaris se détestent. Les deux rappeurs français qui alimentent un clash virulent devenu un classique du milieu, en sont venus aux poings ce mercredi 1er août. Fini les punchlines, la violence a largement dépassé le simple cadre textuel. Les deux artistes se trouvaient à l’aéroport d’Orly. Une bagarre a éclaté entre les deux hommes et leurs proches. Selon Libération, ils étaient tous les deux attendus ce soir à Barcelone. Kaaris pour un showcase au Shoko, Booba pour une prestation au Pacha.

Le combat s’est déplacé jusque dans une boutique duty-free. Très agressifs, Booba, vêtu d’un tee-shirt noir, et Kaaris, habillé d’un haut gris, se livrent à une lutte sans pitié. Des bouteilles de parfums sont utilisées comme projectiles. Le tout sous les yeux des autres passagers réunis dans le hall de l’aéroport. La scène fut filmée sous tous les angles et témoigne d’une rare violence. La sécurité impuissante, ne peut intervenir. Kaaris tente de prendre la fuite mais est poursuivi par le «Duc» de Boulogne. Triste spectacle.

Les deux rappeurs devaient se produire mercredi soir à Barcelone, dans deux boîtes de nuit, pour des show case, lorsque la route de Kaaris a croisé celle du rappeur de Boulogne-Billancourt. Sur les images, on aperçoit de nombreux jeunes hommes se battre, parfois à quatre contre un.

Des vols retardés. Aéroports de Paris a indiqué que l’altercation entre les passagers était terminée et que les individus avaient été maîtrisés par la police. Le hall 1 d’Orly a été temporairement fermé et certains retards sont à prévoir sur des vols, a également informé ADP.

Un clash qui remonte à 2013. Depuis leur clash en 2013, les deux artistes n’en n’étaient alors jamais venus aux mains. Au début pourtant, Kaaris était le protégé du « Duc » de Boulogne qui l’avait mis en avant en 2012 sur le titre Kalash. S’en est ensuite suivi une guerre minutieusement scénarisée entre les deux hommes. « Quand j’étais en clash avec Rohff et La Fouine, Kaaris n’est pas intervenu », expliquait Booba en 2015 dans une interview accordée aux Inrocks. « Nous avons organisé une interview pour qu’il marque son soutien mais il flippait. Ce mec je l’ai fait, je l’ai modelé, mais il a refusé de se mouiller ». Dans une autre vidéo publiée par des témoins de la bagarre on entend d’ailleurs Booba lancer à Kaaris « Quand on parle, faut assumer ».