Booba a retrouvé la scène samedi 13 octobre devant plus de 32.000 spectateurs réunis dans la salle de Paris La Défense Arena.

Booba a retrouvé la scène et son public, samedi 13 octobre dans l’impressionnante enceinte de Paris La Défense Arena, remplie de 32.000 spectateurs.

Une carlingue d’avion servait de décor à l’homme seul en scène. Dix écrans géants diffusaient des images d’une ville en flammes. Ses fans ont repris en chœur chacun de ses tubes et ont fait vibrer la plus grande salle d’Europe.

Booba en profite pour remercier ses amis de Fleury-Mérogis : « Merci d’être venus nombreux, y a des gars de Fleury dans la place, vous ne m’avez pas lâché ». C’est dans cette prison de l’Essonne que le rappeur a été incarcéré après son affrontement avec Kaaris dans l’aéroport d’Orly.

Les fans de Booba n’ont pas boudé leur plaisir de retrouver leur idole lors de ce concert très spécial. « Sur mon t-shirt, il y a écrit ‘Booba président’, parce que si Booba avait été président, il en aurait fait des choses », déclare Baptiste 22 ans. Il est venu au show avec Serge. Ce dernier n’a pas trop apprécié que le Duc de Boulogne en vienne aux mains avec Kaaris : « Cela m’a déçu de Booba, il ne faut pas confondre l’agressivité et la violence. Mais cela reste assez ‘soft’, il n’y a pas eu de grand blessé ».

Pour Félix, par contre, les déboires judiciaires du rappeur sont déjà loin : « C’est un personnage. Après, il a payé pour ce qu’il a fait. Il aurait fait ça dans la rue, personne ne lui aurait rien dit ».

Il s’agissait du plus gros concert de la carrière du rappeur. Une image aux antipodes de celle montrée lors de sa retentissante bagarre avec Kaaris au cœur de l’été.. Le tribunal correctionnel de Créteil a condamné Booba et son rival la semaine passée à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros

Le rappeur de 41 ans, qui réside en Floride, avait fait monter la température ces derniers jours sur les réseaux sociaux avec des vidéos de ses répétitions. Mais sur scène, la hache de guerre n’est visiblement pas enterrée avec Kaaris. Booba a décidé de supprimer les paroles de son rival sur le titre Kalash qu’ils chantaient ensemble il y a quelques années.

Les mesures de sécurité étaient adaptées à la taille de l’événement, dit de « jauge haute » par la préfecture des Hauts-de-Seine. Aucun heurt ni débordement n’a été constaté avant le concert. Bon enfant, le public avait rempli le parterre de la Paris La Défense Arena, habituellement dévolue aux matches de rugby du Racing 92, qui va bientôt accueillir Paul McCartney, Mylène Farmer ou le rappeur Soprano.