A peine proclamé, l’un des deux prix Nobel de la paix de l’année (avec Nadia Murad) va faire l’objet d’un film biographique.

Ce long-métrage sera une adaptation éponyme de « Panzi – Au Congo, deux médecins soignent des femmes violées et luttent à leurs côtés contre la barbarie », un ouvrage coécrit par Mukwege et son homologue belge Guy-Bernard Cadière (Éditions du Moment, 2014). Le récit du gynécologue congolais, spécialisé en chirurgie réparatrice et surnommé « l’homme qui répare les femmes », va être au centre de Panzi, du nom de la région où il opère. Marie-Hélène Roux, française née au Gabon, réalisera ce biopic.

Denis Mukwege a expliqué à cette occasion qu’un film a le moyen d’initier le changement : « Si par son cœur on peut amener les gens à comprendre la souffrance des autres et à agir alors je crois que c’est la plus grande chose qu’on puisse faire et Djimon en a la capacité !« 

denis-mukwege-djimon-hounsou-c2a9-maud-s-ekila-2-e1540229992749

En effet, pour camper le rôle du médecin congolais, la réalisatrice du film, la Française Marie-Hélène Roux, a fait appel au Béninois Djimon Hounsou, dont les prestations dans des films comme Amistad (Steven Spielberg, 1997), In America (Jim Sheridan, 2002) ou Blood Diamond (Edward Zwick, 2006), ont fini d’asseoir sa réputation à Hollywood. 

L’acteur Djimon Hounsou souligne que c’est « un immense honneur que d’interpréter le Dr Denis Mukwege. J’espère lui donner vie avec justesse … Ce film va au-delà de faire un film c’est un instrument d’éducation, d’éveil des consciences de ce problème qui se déroule, ici, au cœur de l’Afrique. »

L’acteur de 54 ans signera donc son retour dans un rôle-titre avec une production indépendante signée 1divided Films. L’histoire débuterait avec sa rencontre en 2011 en Belgique avec le Dr Guy-Bernard Cadière. Le tournage de ce film en langue anglaise est prévu à l’été 2019 en Afrique centrale pour une sortie courant 2020.