L’artiste est poursuivi dans une enquête sur la mort d’un jeune en juillet 2018 lors d’une bagarre dans le 10e arrondissement de la capitale.

MHD, alias Mohamed Sylla, a été présenté à un juge d’instruction à l’issue de sa garde à vue, jeudi 17 janvier dans la soirée. Il a été mis en examen pour « homicide volontaire » et placé en détention provisoire, indique son avocate dans un communiqué.

Le très populaire chanteur est poursuivi dans une enquête sur la mort d’un jeune en juillet 2018 lors d’une bagarre à Paris.

L’artiste « conteste toute implication dans cette bagarre, sa présence sur le lieu des faits n’étant pas avérée », a déclaré Me Elise Arfi dans son communiqué, précisant qu’elle ferait appel de son placement en détention provisoire.

Son rôle dans la rixe reste à déterminer
Quatre personnes, dont cet artiste parisien, avaient été placées en garde à vue mardi matin sur commission rogatoire. Le rôle du rappeur de 24 ans dans cette rixe mortelle reste à préciser. La victime, un homme de 23 ans, avait été prise à partie par une dizaine d’individus dans la nuit du 5 au 6 juillet, dans le 10e arrondissement de Paris.

MHD est l’un des plus gros vendeurs de disques en France, reconnu dans le monde entier. Il avait notamment participé, au mois d’avril, au prestigieux festival Coachella, en Californie. Le rappeur, qui a sorti en septembre son deuxième album « 19 », doit aussi se produire le 29 mars à l’AccorHotels Arena (Bercy).