Clahs entre les membres de Sniper. Alors que le groupe vient de se séparer brutalement en pleine tournée, Tunisiano et Blacko règlent leurs comptes sur Instagram. Le premier accuse l’autre de « laver son linge sale en public ».

On l’apprenait la semaine dernière : Sniper se sépare, après s’être retrouvé en octobre dernier sur l’album « Personnalité suspecte vol. 1 ». Un disque qui scellait les retrouvailles au complet du groupe rap, dix ans après leur dernier projet à trois. Alors que Tunisiano, Aketo et Blacko s’étaient lancés dans une tournée à travers la France, avec notamment un concert à l’Olympia, il semble que les relations entre les membres n’étaient plus au beau fixe. « Salut à tous, nous avons une annonce importante à vous faire, Blacko ayant décidé de ne pas continuer l’aventure Sniper, nous n’allons pas pouvoir assurer les prochaines dates de la tournée » a écrit Sniper dans un communiqué officiel, pour expliquer l’arrêt soudain du groupe et de la tournée : « Nous sommes profondément désolés et vous remercions pour votre soutien depuis toutes ces années (…) C’est à contre coeur que nous vous annonçons cette nouvelle, mais malheureusement, nous ne pouvons faire autrement ».

« Hors de question que tu nous salisses »

Le départ de Blacko n’a pas été expliqué officiellement mais sur les réseaux sociaux, les interprète de « Sablier » s’affrontent depuis plusieurs jours. « Tout le monde est libre de changer et de juger ce qui est bon ou mauvais pour soi » a écrit le chanteur sur Instagram, en accompagnant une photo d’une citation indiquant : « Prendre soin de soi n’est pas égoïste, vous ne pouvez pas servir un verre à autrui si votre carafe est vide ». Sous un commentaire demandant des explications à son départ de Sniper, Blacko a regretté que « les relations business passent avant les relations humaines » en ajoutant : « Etre dans le sillage de Vald me fout la gerbe ». En effet, le rappeur de « Désaccordé » est signé sur le label de Tunisiano, membre fondateur de Sniper, depuis plusieurs années. Forcément, Tunisiano s’est exprimé à son tour : « Je voulais rester silencieux car contrairement à toi j’aime pas laver mon linge sale en public, mais hors de question que tu nous salisses comme tu l’as fait à la première séparation ». Au passage, il lui a reproché de tout gâcher à nouveau par son tempérament « autodestructeur », avant d’ajouter : « Bizarrement quand on arrive à avoir un problème avec tous les gens avec qui on a bossé c’est que parfois le problème c’est soi-même ».

View this post on Instagram

🤷‍♂️🤷‍♂️🤷‍♂️

A post shared by tunisianofficiel (@tunisianofficiel) on

Dans un long message, Tunisiano a écrit à la première personne comme s’il s’agissait de Blacko, lui reprochant alors son ambiguïté face au rap, qu’il détesterait mais dont il aurait besoin pour vivre. « Moi qui chante l’amour, la tolérance et le partage dans mes chansons et qui prône l’unité ! Bizarrement je ne suis pas très tolérant quand je parle des autres chanteurs, j’aime pas le rap et les rappeurs, pardon je les déteste à l’exception de deux ou trois » écrit Tunisiano, avant de l’accuser d’avoir profité du groupe pour soigner ses finances et de ne pas assumer son départ. « Fais preuve d’humilité un petit peu et prends au moins la peine de t’excuser auprès des gens qui nous ont toujours soutenu. Nous on l’a fait alors que ce communiqué à la base c’était à toi de le faire, c’est le monde à l’envers » a-t-il conclu, bien décidé à ne pas se laisser faire.

Source: Pure Charts