Comme attendu, l’entreprise californienne a dévoilé sa nouvelle plateforme de vidéo en streaming. De nombreuses productions originales sont attendues.

Netflix a un nouveau concurrent de taille. Ce 25 mars, Apple a présenté Apple TV+, son propre service de streaming, qui sera disponible dans une centaine de pays (dont la France). Comme Netflix et Amazon Prime Video, Apple appuie sa plateforme sur des productions “maison”, logiquement baptisées Apple Originals. Il faudra cependant être patient pour en profiter: sur son site, Apple annonce que les tarifs et la disponibilité d’Apple TV+ seront précisés fin 2019.

Apple TV Plus sur scene.jpg

Sur scène, de nombreuses personnalités sont venues présenter leurs programmes, à l’image de Steven Spielberg, Oprah Winfrey, ou encore Jennifer Aniston, qui sera à l’affiche d’une série baptisée The Morning Show, aux côtés de Reese Witherspoon et de Steve Carell.

Apple TV se détache de l’Apple TV

Apple profite du lancement de TV+ pour repenser en profondeur son application Apple TV, qui se détache désormais du produit du même nom. Dès ce printemps, l’application Apple TV fera son apparition sur des TV connectées fabriquées par Samsung, Sony ou LG. Vendu entre 159 et 219 euros selon les versions, le boîtier ne sera plus indispensable pour profiter de l’interface Apple. Notons que l’application Apple TV sera également disponible sur Mac.

Apple TV + illustration.jpg

Parmi les principales évolutions de l’interface, l’agrégation de l’ensemble des contenus sur une interface unique, qu’ils proviennent du service Apple TV+ ou de services concurrents comme Netflix ou Canal+. Les contenus disponibles sur iTunes sont également intégrés.

A l’occasion de sa conférence de ce 25 mars, Apple a également présenté Apple Arcade, un service de jeux vidéo par abonnement. Comme Apple TV+, Apple Arcade n’est pas disponible immédiatement: le service sera lancé à l’automne dans l’Hexagone.