L’acteur américain de la série « Empire » accusé d’avoir menti à la police en affirmant avoir été victime d’une agression homophobe et raciste en janvier 2019, a clamé son innocence jeudi 14 mars devant un tribunal de Chicago.

Le chanteur et comédien de 36 ans, noir et homosexuel, est poursuivi pour dépôt de fausse plainte, considéré comme un « délit grave ». La police accuse Jussie Smollett d’avoir inventé cette agression en vue de faire avancer sa carrière. Devant le tribunal de Chicago, l’acteur de la série Empire a plaidé non-coupable et a clamé son innocence jeudi 14 mars 2019.

Son avocate, Tina Glandian, a dénoncé mardi 12 mars les « mauvaises informations » qui entourent cette affaire. Débarqué pour les deux derniers épisodes de la saison en cours après la révélation de l’affaire, il est notamment accusé de s’être envoyé une fausse lettre contenant des insultes racistes et homophobes. Il aurait ensuite engagé deux hommes afin de simuler son agression fin janvier dans le centre de Chicago, et avait déposé plainte juste après.

L’agression présumée avait provoqué une vive émotion et Jussie Smollett avait reçu le soutien de nombreuses personnalités.Cependant, la police américaine avait rapidement eu des doutes sur la réalité des faits. Il aurait en réalité payé 3.500 dollars aux deux agresseurs présumés, deux frères originaires du Nigeria, pour simuler cette attaque.

Selon l’acte d’accusation, il s’estimait mal payé pour son rôle dans la série et espérait ainsi doper sa notoriété et sa carrière. Le 17 avril 2019, il devra à nouveau comparaître devant le tribunal de Chicago.