L’ultime saison de la série culte arrive sur les écrans lundi en France. Mais il est bien difficile de s’y retrouver au milieu des rebondissements et des décès prématurés. Europe 1 fait le point.

À moins de vivre complètement coupé du monde dans un igloo, vous êtes probablement déjà au courant : la série Game of Thrones fait son grand retour dimanche soir aux États-Unis (dans la nuit de dimanche à lundi en France). Une huitième et ultime saison qui promet de rassembler des millions de spectateurs. Mais puisqu’elle est diffusée près de deux ans après la précédente, et que le nombre de personnages et de rebondissements à Westeros dépasse celui de toutes les dynasties royales françaises réunies, un petit récapitulatif pré-visionnage s’impose.

Jon Snow et Daenerys ont uni leurs forces

Jon Snow, reconnu roi du Nord par les différents seigneurs locaux, a retrouvé sa demi-sœur, Sansa Stark, dans leur demeure familiale de Winterfell. Sa priorité reste de neutraliser les marcheurs blancs, cette armée de mort-vivants qui arrive par le nord et s’approche dangereusement du mur bâti par les hommes pour se protéger. Pour cela, il unifie les seigneurs du nord et les « sauvageons » et encourage toutes les personnes en âge de se battre, femmes comme hommes, à prendre les armes. Surtout, il lui faut trouver du « verredragon », le seul métal efficace contre les marcheurs blancs.

jon snow
Informé par Samwell Tarly de l’existence d’une mine de verredragon à Peyredragon, dans l’est du pays, Jon Snow décide de s’y rendre. C’est précisément là que Daenerys est arrivée avec les Immaculés, les Dothrakis et ses trois dragons. Daenerys étant à la recherche d’alliés, tout comme Jon, les deux souverains se rencontrent. Mais, comme souvent au premier rendez-vous, tout ne se passe pas comme prévu : Daenerys accepte d’aider Jon si et seulement si celui-ci s’incline (« Bend the knee », répète-t-elle environ 8.651 fois) et la reconnaît comme sa reine, légitime héritière du trône de Westeros. Ce qu’il se refuse à faire dans un premier temps. En revanche, Daenerys lui ouvre les portes des mines de verredragon. À l’intérieur de ces mines, Jon trouve d’anciennes fresques représentant les marcheurs blancs. C’est ainsi qu’il arrive à convaincre Daenerys que ces créatures existent.

Face à l’imminence de la menace, et pour tenter de rallier toutes les têtes couronnées de Westeros, notamment celle de Cersei, ennemie jurée de Daenerys comme de Jon Snow, une idée est lancée par Tyrion, devenu la « main » (c’est-à-dire le premier conseiller) de la reine targaryenne : capturer un mort-vivant pour le montrer à tout le monde. Car pour beaucoup, les marcheurs blancs restent encore une légende.

White walkers are coming

Une expédition est organisée et menée par Jon Snow pour capturer un marcheur blanc. Mais là encore, tout ne se passe pas comme prévu, et le roi du Nord et ses colistiers se retrouvent en bien fâcheuse posture face à une armée de zombies. Ils ne s’en sortent qu’en arrivant à prévenir Daenerys, qui débarque avec ses trois dragons pour sortir de là les rares survivants et le mort-vivant captif. Après cet épisode, Jon Snow, probablement conscient qu’un homme aussi mal organisé que lui a besoin d’un chaperon, accepte de lui prêter allégeance pour s’adjoindre définitivement et pleinement son aide.

Mais dans la bataille, l’un des trois dragons est tué par le « Roi de la Nuit », le leader des marcheurs blancs. Ce même Roi de la Nuit va ranimer le dragon, faisant là une nouvelle recrue de poids pour son armée de morts-vivants. En quelques jets de glace, la bête vient à bout du mur, le dernier rempart des hommes. La saison 7 s’achève ainsi sur les marcheurs blancs qui ont le champ libre pour aller envahir Westeros.

dragon targaryen.jpg
À quoi joue Cersei ?

Jon et Daenerys rapportent donc le mort-vivant pour le montrer à Cersei lors d’un sommet près de Port-Réal digne d’un G7, les manifestations en moins. La reine Lannister est très impressionnée et promet de joindre ses forces à celle du roi du Nord si celui-ci jure, en retour, de lui prêter allégeance et de ne plus contester sa couronne une fois que les marcheurs blancs seront vaincus. Trop honnête (ou trop stupide, tout dépend du point de vue), Jon Snow révèle alors qu’il a déjà reconnu Daenerys comme sa reine. Cersei claque la porte du G7 en vociférant.

Finalement, Tyrion se propose d’aller lui parler pour la raisonner. Une initiative plutôt osée, Cersei tenant son petit frère pour responsable de la mort de leur mère (décédée en couche), de celle de leur père (qu’il a, il est vrai, tué d’un carreau d’arbalète sur ses toilettes) et des trois-quarts des autres maux de Westeros. Que se disent-ils exactement ? Nul ne sait, mais Cersei revient à la table des négociations plus sûrement qu’un syndicat réformiste et accepte finalement d’aider Jon Snow et Daenerys.

cersei.jpgUne fois les deux repartis, la reine Lannister se retrouve seule avec son frère, Jaime, à qui elle avait appris un peu plus tôt qu’elle était enceinte de lui. Elle lui révèle alors que tout cela n’était que mensonge, ce que n’importe quel spectateur ayant suivi les sept saisons de la série aura deviné tout seul. En réalité, elle n’a jamais eu l’intention d’unir ses forces à celles de Jon Snow et Daenerys. À bout de patience face à sa sœur avide de pouvoir, Jaime quitte Port-Réal.

Une affaire de famille

Mettant fin à une tension sexuelle devenue insoutenable en sept épisodes, Daenerys et Jon Snow se remettent du sommet dans les bras l’un de l’autre. Mais dans le même temps, Samwell Tarly et Bran Stark (qui a des visions et semble perpétuellement sous Xanax depuis qu’il est devenu la « corneille à trois yeux ») unissent leurs connaissances pour faire éclater la vérité au grand jour : en réalité, Jon Snow n’est pas le fils illégitime de Ned Stark, mais l’enfant très légitime de la sœur de celui-ci, Lyanna Stark, et de Rhaegar Targaryen, le grand frère de Daenerys. Autrement dit, Daenerys est : la tante de Jon Snow. Au-delà de l’acte incestueux en train de se produire, qui ne choquera plus aucun aficionado de Game of Thrones, cette information rebat les cartes. Jon Snow devient en effet l’héritier le plus légitime du trône de fer, étant à la fois issu des Stark et Targaryen.

La saison 8 devra donc répondre à une foule de questions : les marcheurs blancs vont-ils écraser tout le monde ? Que va faire Jon lorsqu’il apprendra la vérité sur son ascendance ? Que mijote Cersei toute seule dans son coin ? Et que lui a promis Tyrion pour lui arracher la promesse de son soutien ? Jaime va-t-il rejoindre les forces du Nord ? Et surtout, une cellule de soutien psychologique sera-t-elle ouverte à la fin du dernier épisode, pour tous les fans orphelins de la série la plus regardée de tous les temps ?